Quelle densité pour un fauteuil confortable ?





La première attente que l’on a vis-à-vis d’un fauteuil, c’est bien son confort et cela est valable tant pour une assise occasionnelle qu’une assise utilisée régulièrement. Plusieurs critères permettent de préciser les niveaux de confort d’un fauteuil, et le plus important d’entre eux est certainement la densité. Nous voyons donc quelle densité choisir pour un fauteuil confortable dans cet article. Nous nous penchons également sur la question du rembourrage, essentiel lui aussi.

Qu’est-ce que la densité pour un fauteuil confortable ?

Pour le dire simplement, la densité désigne la résistance d’un rembourrage et plus largement sa durabilité ; elle est exprimée en kg / m3. Il faut donc savoir que :

  • Quand la densité est faible, on s’enfonce facilement 
  • Quand la densité est forte, on reste stable

Bien que fondamentale, la densité n’est pas le seul critère à considérer. Il faut également penser à la portance, soit l’épaisseur des bulles du rembourrage : c’est elle qui confère une certaine élasticité à la mousse. Il faut également interroger la suspension, même si les sangles à ressorts tendent lentement à disparaître au profit des sangles élastiques. On les retrouve tout de même sur des fauteuils à la structure imposante, comme les canapés en cuir. 

A partir de quelle densité un fauteuil est-il confortable ? 

Nous voilà au cœur du sujet ! Tout dépend si l’on parle de l’assise ou du dossier.

  • Quelle est la bonne densité pour l’assise d’un fauteuil confortable ?

L’assise est celle qui requiert le rembourrage le plus densité, à savoir entre 30 et 35 kg / m3 pour un véritable confort dans le temps.

  • Et pour le dossier ?

Le dossier ne fournit pas un soutien aussi important que l’assise et, à ce titre, le rembourrage n’a pas besoin d’être aussi généreux. En général, on visera entre 21 et 28 kg / m3 pour une bonne durabilité et un soutien stable.

Quelles sont les mousses à choisir pour le rembourrage d’un fauteuil confortable ? 

Plusieurs types de rembourrage sont proposés par les fabricants et certains d’entre eux valorisent bien plus la qualité et de hautes densités. A cet égard, nous vous recommandons tout particulièrement la mousse haute résilience ou les plumes (mais elles peuvent être assez chères).

La mousse polyéther

Sa densité s’élève au maximum à 25 kg / m3 et elle est, à ce titre, tout à fait adaptée pour les coussins de dossier.

La mousse polyuréthane

Celle-ci présente une densité supérieure, entre 24 et 35 kg / m3. Pour cette raison, on la préfère pour les coussins d’assise, dont nous rappelons qu’ils nécessitent un rembourrage plus important.

La mousse haute résilience

Voici le Graal de la mousse de rembourrage ! Sa densité excède les 40 kg / m3 et on le retrouve donc tout particulièrement sur les fauteuils confortables les plus sophistiqués. Cette mousse est notre choix favori pour profiter d’un fauteuil durable.

La ouate

On la retrouve partout, et pour cause : c’est elle qui forme la surcouche de la mousse de garnissage. C’est elle qui fournit l’accueil, puis c’est le rembourrage qui prend le relais et fournit le soutien. La ouate est un mélange composite, à partir de laine et de coton par exemple. Etant donné son rôle limité d’accueil, l’enrobage en ouate n’a pas besoin d’une densité élevée : entre 200 et 500 g / m3.

Les plumes

D’oie ou de canard, les plumes sont un incontournable du haut-de-gamme. Elles sont réputées pour leur qualité moelleuse, leur chaleur naturelle et leur durabilité. Elles requièrent tout de même un certain budget en comparaison de la mousse, mais la sensation de confort qu’elles prodiguent est indéniablement supérieure !

Comment préserver la densité de mon fauteuil confortable ?

Même un excellent rembourrage nécessite un minimum d’entretien afin de pouvoir tenir dans le temps. 

Vous devez donc penser à nettoyer régulièrement votre fauteuil, simplement car les poussières et autres saletés peuvent abîmer le revêtement. Pour un fauteuil en tissu, un coup d’aspirateur suffit. Pour le cuir, utilisez un chiffon humidifié. 

Si jamais vous constatez que l’assise vient à s’affaisser, cela signifie que la densité n’était peut-être pas suffisante. Vérifiez la garantie et, si vous souhaitez rembourrer le fauteuil vous-même, dirigez-vous sans conteste vers de la mousse haute résilience, pour une densité d’au moins 30-35 kg / m3.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}